18,00

En stock

Défaillir Warriors Tome 1

(1 avis client)

Andy Whou

Une Saison pour vaincre

Lorsqu’il quitte Bordeaux pour revenir à Toulouse, Aurélian s’attend à devoir tout recommencer. Qui dit nouvelle université dit nouvelle équipe de basket-ball à intégrer, nouveaux coéquipiers, et surtout, nouvelle saison à mener pour espérer remporter le championnat. Pourtant, il est surpris de retrouver chez les Warriors un visage bien connu de son enfance : Léonard Legrand. Lequel aurait pu faciliter son intégration si seulement les années ne l’avaient pas transformé.

Preuve en est que Léo n’hésite pas à considérer Aurélian comme un rival plutôt que comme un véritable coéquipier. Entre eux, l’animosité est immédiate et la tension monte, d’autant qu’Aurélian est convaincu que la haine que lui voue Léo cache quelque chose de plus profond. Mais quoi ? Il semblerait que de terribles démons habitent le talentueux et taciturne capitaine des Warriors.

Aurélian compte bien mettre tout en œuvre pour répondre à cette question. Mais le temps presse, car si rien ne change, c’est toute l’équipe qui risque d’être mise à mal, tout comme leur rêve de victoire.

  • 390 pages
  • ISBN : 978-2-49374-701-3
  • Parution : 17/02/2022
  • Format : 21 cm x 14.8 cm

Derniers exemplaires disponibles avant retrait du catalogue !

Achetez en numérique chez notre partenaire 7Switch :

UGS : 9782493747013 Catégories : , , Étiquettes : , , , , , , ,
Brand:Andy Whou

Informations complémentaires

Poids 0,55 kg
Marque

Collection

Auteur

Série

1 avis pour Défaillir Warriors Tome 1

  1. Ewilib

    J’aime toujours lire un livre qui a trait à une de mes activités ou anciennes activités. Vous vous en doutez donc, j’ai fait du basket quand j’étais enfant ainsi qu’une partie de ma famille. Alors un MM sur le basket-ball, je fonce. J’y allais un peu à l’aveugle car je ne connais absolument pas l’autrice. A la fin de ma lecture, je ressors conquise par l’histoire que je viens de lire. Nous sommes dans un rivals-to-lovers rondement mené et qui a su me surprendre, m’intéresser et me clouer à mon canapé pour le finir.
    L’action se passe dans le sud de la France, dans l’Université Jean Jaurès de Toulouse. Bravo à l’autrice d’avoir posé son histoire en France. Je ne m’y attendais pas en voyant la couv’ et en cernant le sujet. Le monde du basket est bien présent avec des entrainements et des matchs. C’est très cool à lire et j’ai beaucoup apprécié que ça ne soit pas qu’un prétexte.
    On ne va pas se leurrer, le personnage de Léo est une tête à claques. Léo, du point de vue d’Aurel, c’est la caricature du sportif qui est doué en sport et assez charismatique pour que beaucoup de gens lui pardonnent des choses. Néanmoins, comme le texte est écrit à la première personne du singulier, le lecteur rentre de suite dans sa tête et on comprend que les apparences sont trompeuses. Le mystère autour de Léo est d’ailleurs assez sombre et l’autrice ne nous met dans la confidence qu’assez tardivement. Ça renforce le côté imbuvable de Léo car on ne connaît pas tout de suite la raison de son comportement. Il n’empêche que ce mec est un peu antipathique. Je suis donc totalement #TeamAurel ^^
    Dans ce texte, nous alternons les points de vue entre eux Léo et Aurel. C’est bien vu parce que, dans une romance rivals-to-lovers, je trouve que ça permet de comprendre comment deux personnes qui se détestent peuvent tomber amoureuses. C’est toujours assez intéressant parce que personnellement je ne me vois pas tomber amoureuse de quelqu’un que je n’apprécie pas. Je vous rassure, rien ne vient facilement dans cette l’histoire. On est plutôt dans du « tout doucement ». Pour moi ça colle beaucoup mieux au thème. Comme je le disais plus haut, Léo est vraiment un mec difficile d’accès. Il est entouré de démons, rongé par une culpabilité dont on ne comprend pas de suite les causes. On comprend qu’il se protège et c’est quelque chose que je respect beaucoup. L’autrice a réussi à créer un personnage qui tient debout et qu’au fur et à mesure des pages on commence à l’apprécier, un peu comme Aurel finalement.
    Petite anecdote pour Aurel. Mon grand-père avait ce surnom et faisait du basket. J’ai donc tout de suite eu de la sympathie pour lui. Aurel a la tête sur les épaules, il est bien dans ses baskets tout en ayant un passé qui l’a forgé et dont il ne renie pas les effets. C’est un personnage qui est posé, réfléchit et qui m’a tout de suite plu. La façon dont le traite Léo ne peut pas laisser place au coup de foudre et à la rapidité. Il y a d’ailleurs un contraste entre la personnalité d’Aurel et le fait qu’il puisse finalement apprécier Léo. Car Léo le fait littéralement partir en vrille et c’est réciproque. Ça promet je vous le dis.
    Je ne vais pas vous mentir, au début de ma lecture, je n’arrivais pas à voir une relation quelconque entre Léo et Aurel. Pour moi, ils étaient tellement opposés et surtout Léo était tellement perturbé, que rien ne pouvait se passer entre eux. Et puis, il y a eu le premier baiser. Je ne vais pas vous raconter le contexte mais une alchimie s’est créée sous nos yeux grâce à ce baiser. C’était parfait. L’autrice m’a vraiment impressionné avec les scènes de « kiss » et ce que ça fait naitre en eux. Et à partir de ce premier, les choses vont changer entre eux. La fin est juste incroyable. Je n’en dis pas plus.

    En bref : Je termine ce livre avec la furieuse envie de lire le tome deux, une envie de savoir ce qui va arriver à nos deux héros et une satisfaction d’avoir découvert cette autrice. Je ne peux que conseiller cette lecture pour les amoureux de rivals-to-lovers. Pour les autres, les caractères des deux héros, combinés à leur passé, en font des personnages complexes qui sont fascinants à découvrir et à apprécier.

    NOTE : 9 / 10

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
    0
    Your Cart
    Your cart is emptyReturn to Shop