22,00 TTC

En stock (peut être commandé)

Le Royaume de Cairn – Vatic Tome 2

(1 avis client)

Natacha Rousseau

À Var, humains et créatures magiques cohabitent enfin dans l’opulence d’une vie de partage.

À Vatic, le peuple se meurt. Basse-Ville et Haute-Ville n’ont plus d'autre différence que leur nom. Bientôt, même les terribles tours de la Foi et celles de la Justice à son service ne pourront plus contenir les protestations.

Au royaume de Cairn, un certain sorcier cherche encore un moyen de briser la malédiction qui menace la magie.
Mais l’espoir a cela d’étrange qu’il suffit parfois d’une rencontre fortuite pour le faire renaître.

Et si leur chance se trouvait là, sous leurs yeux, depuis ces cinq longues années ?

  • ISBN : 9782375211670
  • Parution : 02 juin 2022
  • Format : 14,8 cm x 21 cm

Achetez en numérique chez notre partenaire 7Switch :

UGS : 9782375211670 Catégorie : Étiquettes : , , ,

Informations complémentaires

Poids 0,7 kg
Marque

Auteur

Série

1 avis pour Le Royaume de Cairn – Vatic Tome 2

  1. Ewilib

    Si vous vous souvenez de ma chronique du tome 1, je protestais vivement contre sa fin et je demandais prestement la suite. Il nous a fallu attendre quelques mois mais voici le tome 2 de la série « Vatic ». Je me suis positivement régalée. J’ai retrouvé tout ce qui m’avait plu dans le tome 1 et plus encore. L’autrice a encore une fois réussi à me faire bondir au tout début du roman et encore plus à la toute fin. Décidément Natacha Rousseau sait jouer avec mes nerfs.

    Nous avons le grand plaisir de parcourir le monde que nous a fait découvrir l’autrice. Entre Var, Vatic et Cairn, on est servi. On va parcourir ce monde à la fois en mer mais aussi par la terre. J’aurais aimé une carte. J’ai ici moins senti la magie que dans le 1er tome mais ce fut quand même très sympa de parcourir les terres de nos personnages. C’est dans le Royaume de Cairn que j’ai été assez surprise de ce qu’on pouvait y découvrir. Et avec un personnage en particulier, je me suis un peu retrouvée dans « Star Wars » (je ne suis pas du tout fan, du coup, ça m’étonne grandement). Les créatures qui peuplaient le tome 1 sont de retour avec des nouveautés. Un des nouveaux personnages m’a donc fait penser à Jabba le Hutt de Star Wars… voilà voilà ^^ Dites-moi si vous avez pensé la même chose ami.e.s lect.eur.rice.s.

    J’ai mis quelques lignes à me souvenir où est ce qu’on avait laissé nos personnages. J’ai dû relire deux fois une phrase pour me dire : « Naaaaan, ça fait combien de temps ? ». Petite surprise « temporelle » au début de roman. J’adore ! Je ne m’y attendais absolument pas et ça a mis un coup de fouet à ma lecture. Là, je me demande si je peux vous l’écrire et puis oui, c’est dans le résumé (je ne relis jamais un résumé avant ma lecture, j’avais donc oublié ce détail). Donc, cette « surprise temporelle » (oui, j’invente des mots) dont je parle, est qu’il se passe 5 ans entre la fin du premier tome et le début du tome 2. Cinq ans, vous vous rendez compte !? Gros choc, surtout qu’un de nos personnages ne sait pas ce qui est arrivé à un autre personnage et c’est tout simplement horrible d’être dans l’expectative durant cinq longues années.

    C’est à partir de là que je me suis prise d’affection pour le personnage d’Erato et cette affection n’a cessé de croître tout au long de ma lecture. Erato était un personnage que j’avais trouvé assez antipathique dans le tome 1, jeune et un peu idiot. Je vous rassure, il l’est toujours. Mais ce que j’aime beaucoup dans cette série, c’est que rien n’est tout blanc ou tout noir mais que les comportements des personnages ne sont jamais là sans raison. Tout au long du tome 2, mon cœur s’est serré pour Erato. Franchement, le pauvre ! Natacha Rousseau est un peu sadique avec ce pauvre jeune homme. Celui-ci se prend d’affection pour la mauvaise personne et en plus son frère lui fait un peu la misère. Du coup, mon cœur s’est plusieurs fois serré pour lui et c’est drôle parce que je finis ma lecture en ayant beaucoup plus d’affection pour Erato que pour Hilaire ce qui était le contraire à la fin de ma lecture du tome 1.

    Si je vous parle d’Erato, je suis obligée de vous parler d’Adaman. J’adore ce personnage, il est tout simplement un régal pour la lectrice que je suis. Je crois que je le vois de la même façon que sa sœur Odyssée, il me fait à la fois rire par sa mauvaise foi mais aussi beaucoup de peine parce qu’il est totalement perdu. Ses réactions sont donc soit totalement idiotes soit assez attendrissantes. Et la fin, OMG, la fin ! L’autrice nous fait une 2ème fois ce coup-là ! Je proteste à nouveau vivement Natacha 😉 Je vous rassure, tout en tourne pas autour d’Erato.

    En bref : J’ai passé un super moment de lecture avec ce tome 2 de la série « Vatic ». Je trouve que c’est une très bonne série de fantasy et le fait de suivre plusieurs personnages et couples, j’adore. On apprend ici à connaître nos personnages. On les voit évoluer, grandir, mûrir et se casser la figure parfois. Natacha Rousseau nous plonge encore un peu plus dans les méandres de son histoire. La fin est moins frustrante que celle du tome 1 mais elle est intrigante au possible et en plus, on voit enfin le personnage le plus antipathique de cette série. Il m’insupporte déjà !!!

    NOTE : 9 / 10

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0
    0
    Your Cart
    Your cart is emptyReturn to Shop